Gate - Thus the JSDF Fought There!

Prologue

Prologue

Le Premier Ministre du Japon à ce moment -Houjou Shinegori, déclara au Congrès National que “Le lieu au-delà de la Porte n’existe sur aucune carte. »

“Quelle est la situation au-delà de la Porte? Quel genres d’environnements naturels, les modes de vie humain et espèces animales seront découverts au-delà de la Porte? Quel est l’avancée de leur culture? Quel est leur niveau technologique? Leur religion? Quel type de structure gouvernementale usent les gens au-delà de la Porte?

“Au cours de cette période, de nombreux criminels ont été arrêtés.”

“Cependant, utiliser le mot ‘arrêté’ serait déplaisant. Prisonniers de guerre étaient au-dehors des attentes de la la loi. Basé sur la loi actuelle du Japon, il n’existait pas de chose telle que prisonniers de guerre. Selon le système judiciaire, ils étaient simplement des criminels enfreignant la loi.”

“Même si le Japon est accusé d’utiliser un tel fragile argument, il serait mieux de considérer la terre au-delà de la Porte comme une part du Japon.”

“Comme on peut s’y attendre, la terre au-delà de la Porte est composée de choses que le gouvernement ne connaît pas, tel que les territoires, la population humaine, ou même l’existence d’un gouvernement.”

“Même si un gouvernement existe là-bas, sans confirmer les frontières du pays ou même établir de relations diplomatiques avec eux, il ne pouvait pas être comme un pays indépendant.”

A ce stade, ils ne sont que des “terroristes armés’ qui ont massacré la foule sans pitié.”

“Bien qu’il y ait eu des suggestions pour mener un dialogue pacifique avec eux, l’autre partie devra être prêt à s’asseoir avec à la table des négociations. Mais comment ferons-nous cela? Pratiquement parlant il n’y avait aucun moyen de communiquer avec eux”

“Nous allons obliger l’autre partie à nous rencontrer pour un dialogue pacifique, même si nous devrons utiliser la force brute. Nous allons faire tout notre possible, même si nous devons les saisir par leurs têtes.”

Afin de gagner l’autre côté favorable à une discute, on doit connaître son ennemi en premier.

“Nous avons arrêtés ces criminels… malgré la barrière de la langue, nous avons managés de glaner quelques informations de leur part. Mais seul cela ne suffit pas. Nous avons besoin d’envoyer quelqu’un pour enquêter, et de voir avec nos propres yeux.”

“Ainsi, des personnes doivent être envoyées de l’autre côté de la Porte. Cependant, ils ne seront pas autorisés à nuire à des civils innocents tout en abritant en même temps un sens de conscience contre le gens qu’ils traverseront sur les terres barbares.”

“Aussi, aller désarmé ne se fera pas. Basé sur les rapports initiaux, uk y a une chance que nous devrons nous battre. Dans ces terres inconnues, la décision de qui est ami et qui est ennemi sera laissée au personnel sur place.”

“Bien que certains de nos collègues au Sénat ont soulignés qu’il n’y avait pas besoin de se lancer dans un tel endroit dangereux, en effet pourquoi ne pas rendre la Porte impraticable et juste la démolir une bonne fois pour toute. Mais, serait-il sûr de tout simplement la scelle?”

“Beaucoup de citoyens nourrissent des sentiments de malaise à l’idée d’où la Porte pourrait apparaître à nouveau. Qui sait, elle pourrait juste se matérialiser devant vos maisons ou votre famille. En outre, il y avait aussi le problème de la justice et de la compensation pour les familles des victimes.”

“Si un gouvernement existe au-delà de la Porte, le Japon n’hésitera pas extrader le dirigeant et demander des excuses sincères et indemnisations pour cette incident. »

“Si l’autre partie refuse de s’exécuter, le Japon devra montrer sa force et appréhender le responsable de l’incident pour le condamner via notre système judiciaire. Si le responsable détient des propriétés, tout sera utilisé pour indemniser les membres de la famille des victimes de l’incident de Ginza. Du point de vue de la famille des victimes, cela était tout à fait naturel.”

“Ainsi, le gouvernement du Japon a décidé de déployer son Armée d’Autodéfense au-delà de la Porte. Les objectifs sont d’étudier, appréhender, et d’exiger des compensations du responsable.”

Bien qu’il y ait eu quelques objections du parti de l’opposition, la décision de déployer la JSFD vers la Porte c’est déroulée sans accroc. D’autre part, le gouvernement des États-Unis avait déclaré qu’il n’hésitera pas à aider pour l’investigation des terres au-delà de la Porte avec sa plus grande force ce à quoi avait répondu le Premier Ministre Houjou “que c’était actuellement inutile” et “la réclamera quand la situation le demandera’.

Le gouvernement chinois a déclaré que “La Porte un phénomène non naturel” et “devrait être étudié avec un effort international commun”. Déclarant que, bien que la Porte était apparue sur le territoire japonais, elle ne devrait pas être sous le contrôle d’un pays unique, pour que seul ce pays puisse profiter de ses avantages.

≡≡≡≡

“Veuillez me pardonner d’être rude, mais cela est hors de contrôle. C’est une perte de troupes sans précédent dans l’histoire de cet empire. Votre Majesté a-t-elle un plan pour redresser la situation?”

En tant que sénateur aussi bien que noble, Marquis Casel ne mâcha pas ses mots lors de son discours à l’Empereur Molt Sol Augustus qui est assis sur le trône.

Avec tous les sénateurs présents dans la salle, même si l’un d’entre eux parlent avec un tel manque de respect envers l’Empereur, il sera pardonné. Ils croyaient qu’une telle attitude était exigée d’eux.

Dans la salle obscure.

Le thème principal de la salle du Sénat était sombre, abandonnant décorations élégantes pour une maçonnerie solide et sereine. Il y avait environ trois cent hommes à l’apparence sérieux assis en cercle sur des bans autour du centre de la salle. Ces hommes était tous des sénateurs de l’Empire.

Si une personne désir être sénateur, il y avait plusieurs voies. La première était d’être né dans une famille influente. Peu importe de quel pays, nobles constituent une petite portion de la population, mais ce n’était pas la même chose pour la capitale de l’Empire. Si quelqu’un jetait une pierre par une fenêtre prise au hasard dans la capitale, il y avait une grande chance qu’elle frappe un noble.

Ainsi, si vous désirez être un sénateur c’était inutile même si vous étiez né noble. Seul les nobles parmi les nobles et les meilleurs des meilleurs pouvaient être accordées une telle position.

Est-ce ce que cela voulait dire que si vous n’étiez pas né de la noblesse, alors vous n’avez pas une chance de devenir sénateur? Non ce n’était pas le cas. Une personne tiendrait la position de ministre ou de général ou plus, il aurait une chance de devenir sénateur.

Afin de traiter le lourd et confus travail de gérer un pays, l’existence de la bureaucratie était nécessaire. Si une personne du commun possède les talents et les capacités d’un sénateur, avec un peu de chance, un travail acharné, et des réussites, il peut recevoir la position de sénateur.

Il y avait de nombreux types de ministres; le Premier Ministre, Ministre des Affaires Internes, Finance, Agriculture, Affaires étrangères. Ceux qui suivent le chemin de travailler à partir d’un ministre d’un général des armées, une fois à la retraite, leur seront accordés un siège au Sénat. Roturiers étaient autorisés ainsi à occuper le poste de général d’une armée. Commander en tant qu’officier de l’armée signifiait gagner la chevalerie, de sorte qu’il était pour eux de gravir plus haut et de devenir un noble.

Marquis Casel était né d’un Baron qui était seulement classé moyen dans la hiérarchie. C’est seulement à travers ses réalisations passées et son service en tant que ministre que lui a été accordé le siège d’un sénateur. Il était le type de personne travailleuse à faire de son mieux pour remplir son rôle et ses responsabilités. En d’autres termes, le type dominant oppressif.

Ainsi, il était craint pour son attitude audacieuse et sa langue acérée qui été connue pour être en mesure de mettre un adulte en larmes.

“C’était une grave erreur que désigner l’ennemi comme faible et sans fierté après la capture d’une poignée d’entre eux.”

“Ce qui aurait du être fait était d’explorer et d’enquêter sur la puissance de l’adversaire afin de déterminer leur force. Puis, de conclure s’il était plus avantageux de les avoir en amis ou en ennemis.” Continua le Marquis.

Il n’avait pas tort de dire que la situation était maintenant désastreuse.

Cette expédition avait coûté à l’empire soixante pour cent de son armée. Bien qu’il était possible de la reconstituer, les coûts seront énormes et il faudra du temps.

Avec seulement moins de la moitié de sa puissance militaire, comment l’Empire allait-il maintenir sa position dominante?

Au cours des trente années de règne de l’Empereur Molt, il avait mené une politique militaire. Les conflits avec les pays voisins des frontières extérieures et les états vassaux et les tribus internes ont été résolu via l’intimidation par la force, octroyant stabilité et paix à l’Empire.  Devant leurs armées écrasantes, toutes les autres nations n’avaient d’autre choix que de se soumettre. Ceux qui s’opposaient à l’Empire avait tous étaient annihilés.

Peu importe à quel point le ressenti des vassaux était fort, devant l’aspect des armées du puissant empire, ils n’avaient pas d’autres options que de dissimuler leur mécontentement.

Toutefois, maintenant que les forces de l’Empire ont été réduites à moins de la moitié de leur force, quelles actions ces vassaux et pays étrangers qui ont enduré cette oppression vont-ils prendre?

Comme le Marquis Casel, le chef du groupe libéraliste agitait sa toge, il demanda à l’empereur:

“Votre Majesté! Comment comptez vous diriger ce pays?!”

Après que Marquis Casel ait fini son discours, il retourna à son siège. Regardant à celui qui l’avait critiqué, l’Empereur déplaça son corps lentement et régulièrement, se pencha en avant et ouvrit la bouche.

“Marquis… J’ai examiné la situation. Après cette perte, la supériorité de l’armée impériale sera affaiblie pour un temps, cependant, il est inutile de pleurer sur ce qui ne peut être changé. Les nations étrangères et nos états vassaux qui ont longtemps caché leur haine pour nous, feront-ils un coup d’état et avec leurs armées marcher sur la capitale? Ahh, juste y penser vous fait perdre le sommeil, n’est-ce pas? Comme c’est déchirant.”

“Vous souvenez-vous de la bataille de Akuteku il y a 250 ans, mes chers sénateurs? Comment nos glorieux prédécesseurs ont-ils réagi aux nouvelles de la défaite totale de l’armée? Avaient-ils déplorer leur courage et fierté perdus, et négocier pour la paix, ce qui valait aussi bien admettre la défaite?”

“Le souvenir sur la façon dont les femmes de l’Empire ont réagi face à cette situation est encore dans vos esprits?

“Elles ont dit:”Alors quoi si nous avons perdus soixante mille hommes?! Nous allons donner naissance à autant en peu de temps!” Tout en roulant leurs jupes pour montrer aux autres!”

« C’est l’histoire des héroïnes de ce pays, j’espère qu’il n’y a rien à dire en plus”.

“Désastreuses situation comme celle-là ont été vécu par l’Empire un nombre de fois incalculable depuis sa création. L’Empereur de notre Empire a toujours collaboré avec le Sénat et les citoyens comme une seule entité pour faire face à ces épreuves, voilà comment l’Empire est devenu si fort.”

Tout ce que l’Empereur avait dit faisait partie de l’histoire de l’Empire.

Pour les sénateurs, cela leur était familier.

“”Il n’y pas une telle chose comme une victoire certaine dans une guerre. Si le général devait assumer la reponsabilé pour chaque défaite dans la guerre, alors il n’y aurait pas une telle chose comme un potentiel commandant. Devrions-nous chercher à qui faire porter le blâme quand l’ennemi entoure la capitale?”

Les sénateurs secouèrent leur tête en désaccord avec une telle ligne de conduite. Si aucun ne cherchait une personne à blâmer pour cette perte, alors l’Empereur avait évité cette responsabilité sans accroc, Marquis Casel claqua sa langue d’agacement;

Ainsi l’Empereur continua son discours.

Cette armée expéditionnaire avait consisté de soldats vétérans, de mages sages et puissants, ainsi que des orcs et gobelins soigneusement sélectionnés pour leur férocité.

Avec des ressources suffisantes et un entraînement intense, associé avec un excellant commandant, ce fut une grand formation.

Le général pris les responsabilités du commandement, les centurions performèrent leurs tâches de centurions et le rang fit sa part aussi.

Malgré tout cela, il a fallu seulement sept jours.

Seulement sept jours depuis l’ouverture de la Porte. En comptant depuis le jour où l’ennemi contre-attaqua sérieusement, il lui a pris seulement deux jour pour dévaster l’armée de l’Empire.

Les soldats ont été tué ou capturé. Ils pouvaient seulement assumer que ceux qui retourneront seront juste une poignée.

Maintenant la Porté avait été conquise par l’ennemi, il était impossible de la fermer avec l’ennemi tenant sa position autour de la Porte sur la colline d’Arnus.

Afin de reprendre possession de la Porte, des milliers de cavaliers avaient effectués une charge. Mais cela à seulement résulté à ce que le pieds de la colline d’Arnus soit littéralement recouvert par les cadavres des hommes et chevaux.

“Êtes-vous conscient de la force des armes de l’ennemi? Cela fait Bang Bang Bang!!! Le moment où l’ennemi au loin fait ces bruits, l’armée s’est effondrée dans une mer de sang. Jamais dans ma vieille vie je n’ai vu une magie aussi puissante!”

Godasen, a member of the senators as well as a mage explained the engagement with the enemies excitedly.

Godasen, un membre du Sénat aussi bien qu’un mage expliqua avec excitation l’engagement avec les ennemis.

L’unité qu’il a dirigé a été emporté ailleurs comme des feuilles dans une tempête, incapable de même passer le pied de la colline. Quand il l’avait réalisé, les alentours étaient calme et il était le seul qui pouvait bouger. Tout ce qu’il pouvait faire été de regarder les corps des hommes et chevaux jonchant le seul dans une seule mer de sang.

Fermant ces yeux, l’Emepereur dit: “Les ennemies ont infiltrés cette terre. Bien qu’il semble qu’ils soient entrain de construire un nouveau fort autour de la Porte, ils commenceront un jour leur vrai invasion. Nous avons besoin de faire face à l’ennemi d’un autre monde sur la colline d’Alnus ainsi que les pays vassaux hostiles.”

“Menons juste une guerre avec eux!”

Un chevalier chauve, Marquis Podawan se leva, fit un geste de respect envers l’Empereur et suggéra cette idée de guerre.

“Si acculé, le meilleur de moyen de riposter et de se battre avec courage. Rassemblons les troupes éparpillées dans l’Empire et réprimons ces pays vassaux et rebelles qui osent se lever contre l’Empire. Puis, nous détruirons les gens de l’autre monde sur la colline d’Arnus. Plus simplement, attaquer la Porte!”

The senators only shrugged their shoulders when they heard his brutish opinion, implying that ‘if that was possible we wouldn’t need to go through this trouble’. If they gather all their remaining force, the defense and peace around the Empire would fail.

Les sénateurs haussèrent seulement leurs épaules quand ils entendirent son opinion de brute, implquant que ‘si c’était possible nous n’aurions pas besoin d’être ici’. S’ils rassemblent toute leusr forces restantes, la défense et la paix de l’Empire s’écrouleraient.

Podawan répliqua avec avec des mots choquants qu’en tuant tous les rebelles et en réduisant en esclavage les femmes et les enfants, les cités deviendront désertes et leurs problèmes d’un autre soulèvement disparaîtront avec…. Bien que cela puisse sembler être un moyen non réaliste de régler ce problème, mais il y avait de tels cas dans l’histoire de l’Empire.

Quand on retourne aux jours où l’Empire était encore un petit pays entouré de tous les côtés par des ennemis, quand ils envahissaient les pays ennemis, l’Empire réduisait en esclave les gens, détruisait les cités, réduisait en cendre les forêts, et répandait du sel dans les champs afin de les rendre infertile. En rendant les régions inhabitables via la tactique de la terre brûlée, l’Empire restait à l’abri des menaces.

“Même si nous pouvons faire ainsi maintenant, comment allons-nous vaincre l’ennemi à Arnus? Si nous utilisons la force brute, cela ne serait-il pas juste une répétition de la bataille de Godasen?”

Comme la voix dans la salle atteignait ses oreilles, Podawan serra les dents et répondit:

“Argh…. recrutons juste toutes les troupes des pays vassaux sans leur dire la raison. De cette façon nous pouvons réunir une armée de cent mille! Même s’ils sont faibles, ils peuvent tout de même servir de boucliers humains pour nous quand nous chargerons!”

“Seront-ils aussi obéissants?”

“Donc quelle raison devrions-nous utiliser pour leur faire rassembler leurs troupes? Leur dire la vérité, que nous avons perdu plus de la moitié de nos propres troupes? Si nous faisons cela, nous nous ferions seulement humiliés.”

Marquis Casel commençait à avoir un mal de tête à cause de toutes irrationnelles et inutiles suggestions du Marquis Podawan.

“Donc que suggérez-vous  que nous fassions, huh!?!?”

“Espèce de maniaque de la guerre!”

Les sénateurs avaient perdu leur calme et étaient sur le point du communiquer avec leurs poings. Seul le temps était gaspillé. Les quelques avec un esprit rationnel recherchaient avec ferveur pour un plan, mais ne pouvaient stopper les querelles dans la salle.

Au milieu de cette scène chaotique, l’Empereur Molt se leva de son trône.

Voyant que l’Empereur avait quelque chose à dire, les sénateurs se disputant se calmèrent.

“Bien que cela semble un peu rude, les mots du Marquis Podawan étaient inspirant.”

Entendant ces mots, Podawan salua respectueusement envers l’Empereur.

Devant l’Empereur, les sénateurs se calmèrent et se mirent à écouter ce que l’Empereur avait à dire.

“Maintenant, le problème est que faisons nous? Devons-nous regarder, impuissants, la situation tandis qu’elle s’empire? Voilà une façon, mais je ne souhaite pas faire cela. Sinon, tout ce qui reste est la guerre. Suivons la proposition du Marquis Podawan et rassemblons les troupes de tous nos pays vassaux. Envoyons un messager à chaque pays et demandons l’aide de leurs chefs pour repousser les envahisseurs de l’autre monde du continent de Falmat. Un alliance d’armée entre les pays doit être formé afin d’attaquer la colline d’Arnus.”

“Une alliance d’armée?”

Les mots de l’Empereur causèrent les sénateurs d’être dans le désarroi.

“Il y a environs 200 ans, afin d’empêcher une tribu de cavaliers venant du nord d’envahir les terres de l’Empire, de nombreux pays s’unirent ensemble dans la bataille. Ces pays qui étaient constamment en guerre les uns avec les autres se sont unis sous la cause de ‘une force d’invasion inconnue vient, il n’y a pas de temps pour se chamailler pour nos conflits passés’.”

Les rois et les chevaliers qui étaint autrefois ennemis se sont unis et ont combattu ensemble la force d’invasion. Cette histoire avait été transmise comme un chapitre dans l’histoire des héros pour être parlé durant les générations à venir.

“Si vous l’amenez de cette façon, alors qu’il semble que ce soit une juste cause.”

“Mais c’est un peu….”

Il avait raison. N’était-ce pas l’Empire qui avait commencé cette invasion? L’Empereur inversait les rôles des deux parties. Couvrant le fait que c’est l’Empire qui avait agressé le premier, et disant aux pays vassaux d’envoyer leurs troupes sous la cause de ‘repousser les envahisseurs de l’autre monde’. C’était honteux… Et bien sûr, personne le dit à haute voix.

Cela pourrait marcher, l’Empire n’avait qu’à dire à ses vassaux que ‘les envahisseurs de l’autre monde ne stopperont pas après avoir conquis l’Empire, mais seulement après avoir conquis l’ensemble du continent de Falmas’, ils enverront probablement des renforts. Autrement dit, la vérité n’avait aucune importance, c’était la façon de le dire qui était important.

“Votre-Votre Altesse?!?! Le bas de la colline d’Arnus va être jonché de cadavres?!”

En réponse aux mots du Marquis Casel, l’Empereur Molty répondit fortement:

“Je souhaite la victoire, mais il n’y  pas de victoires certaines à la guerre. Ainsi, le destin de l’armée de l’alliance est inconnu. Ce sera malheureux s’ils devaient échouer. Si cela arrivait, l’Empire doit diriger l’armée de la coalition dans la bataille contre les envahisseurs.”

Si les nations environnantes perdent leur force en même temps, l’avantage de l’Empire sur elles demeurera.

“Ceci est le plan pour faire face à cette situation. Pas d’objections, Marquis Casel?”

L’Empereur pris sa décision.

Marquis Casel regarda l’Empereur avec une expression abasourdie sur son visage après avoir pensé au destin de l’armée de l’alliance.

La Faction Pacifiste pouvait seulement incliner leurs têtes envers l’Empereur et commençait à sélectionner les messages qui devaient être expédiés..

≡≡≡≡

Le ciel nocturne était brillamment illuminé par les explosions.

Kodou Rino Guwaban (l’armée de l’alliance) a commencé son attaque.

Les vives lumières artificielles et fusées éclairantes brillaient au-dessus de l’armée avançant au pied de la colline.

Vers l’avant se trouvant la cavalerie lourde, ogres, gobelins, géants, et autres créatures fantastiques juste derrière tandis qu’ils couvraient toute la terre. Ils étaient suivis par les troupes humaines équipées de boucliers en forme d’écu en formation.

Dans le ciel se trouvait des gens montant des sortes d’oiseaux?

Leur force se comptait en centaine de milliers, impossible d’avoir le nombre exact.

L’observateur avancé criait dans sa radio.

“Trois dixième en réserve, sept dixième attaquant. Trois dixième en réserve, sept dixième attaquant!”

En entendant les mots de l’avant-poste; le 5e peloton de combat de la 502e division de la JSDF se précipita à travers les tranchées vers leur position assignée et prépara leurs fusils pour couvrir l’angle de feu qui leur était désigné.

L’officier du personne de la JSDF a mis beaucoup d’effort en organisant cette force expéditionnaire. Ils étaient confrontés à des ennemis avec une grande différence de technologies après tout. Aucun des membres des JSDF n’avait combattu contre des ennemis équipés d’armures, des créatures fantastiques et de la magie c’était une grande inconnue pour eux. Ainsi, ils ont cherché des idées dans les romans et les films fantastiques.

Dans le PX(Post Exchange) il  y avait des romans fantastiques, manga et même des films sur des membres des JSDF ayant voyagé à l’ère des royaumes combattants.

Il y aviat même le cas de membres des JSDF faisant la queue dans les librairies à Akihabara juste pour acheter des films et animés relatés au fantastique.

Les travaux des réalisateurs et auteurs dont le nom commençait avec M et T étaient rassemblés afin de trouver de l’inspiration.

Ainsi, ils ont pris la décision de rassembler la force de trois divisions des unités à travers le pays.

Les rangs des commandants allaient de capitaines à lieutenants en second, aussi bien que des sous-officiers au-dessus du grade de caporal.

Les raisons expliquaient par le Premier Ministre était ‘dans le pays inexploré au-delà de la Porte, jugé qui est ami ou ennemi devait être déterminé par le commandant sur place’. Mais, tout le monde savait que ce n’était pas si simple.

L’équipement des troupes au-delà de la Porte était vieux. Tout d’abord les troupes ont été équippé avec le classique fusil d’assaut Type 64 Howa. Ensuite, les véhicules de l’armée qui leur étaient assignés des tanks de type 74.

Ces équipements étaient retirés des lignes de front après qu’ils ont été rendu obsolètes par les nouveaux modèles.

“Libérons juste l’espace de stockage pendant qu’on y est.”

Ces sarcastiques mots ont été une fois dit par un ancien maître sergent. Bien que ce fut l’une des raisons il y avait plus que cela.

Les fusils d’assaut de type 64 ont été choisi parce que les balles de 5.56mm fusil d’assaut de type 89 ne pouvaient pas stopper les lourds ogres. Si l’on devait charger l’ennemi avec des bayonnettes le long bord dentelé resterait coincé dans l’armure des ennemis lorsqu’elle était utilisé pour les poignarder.

Aussi après avoir considéré la possibilité d’abandonner les équipements au cour d’une retraite d’urgence, il est préférable d’utiliser ces vieux modèles qui avaient pris la poussière dans l’entrepôt comparé à la nouvelle génération d’armées qui coûtait une fortune à produire.

Le type 64 avait un bipied pour le maintenir debout, et une visée en fer. Il utilise des munitions normales et a été classé comme “armes légères”. (avec chargeurs)

Certains d’entre eux se reposaient sur les mitrailleuses de 5.56mm et chargeaient les ceintures de munitions dans son clip. (ça pour ceux qui visualisent pas)

Les sergents majors et commandants s’opposèrent violemment à utiliser ce genre d’armes, questionnant avec des visages pâles si le haut commandement voulaient les tuer. Cela n’a pas été introduit dans la région car s’enrayait régulièrement.

Les contre-mesures contre les monteurs d’oiseaux étaient les canons automoteurs AA de type 87, Oerlikon 35 mm AA système double canons, M42 40 mm AZ guns (Duster), et autres vieux modèles d’armes. Bruits de ronronnements de moteurs résonnaient tandis qu’ils pointaient leurs viseurs vers leurs cibles.

Une autre fusée illumina le ciel nocturne tandis que les ennemis avançaient vers la colline d’un pas rapide.

Ils tournèrent la sécurité du leur fusil de ‘sûr’ à  ‘semi’.

De l’écouteur dans leur oreille, ils pouvaient entendre la voix de leur commandant.

“Ne paniquez pas… Retenez vos tirs…”

Bien qu’ils ne soient toujours pas habitués à la situation, mais ce n’était plus leur première fois.

Les JSDF retenaient leurs souffles et attendaient pour l’ordre pendant que l’ennemi s’approchait d’eux.

C’était la troisième fois que l’ennemi attaquait la place nommée colline d’Arnus par les locaux.

Il avait perdu deux fois déjà, massacré serait un terme plus adéquat.

Les armes standards dans ce monde étaient épées, lances, arcs et armures. Leur stratégie était former des rangs et charger ensemble. Ils utiliseront de temps en temps des flammes ou des explosions comme moyen d’attaque (pas de nature magique); mais leur porté était limité et la quantité pitoyablement basse, et ce n’était pas une grande menace.

Par conséquent, peu importe combien d’entre eux ils étaient, ils n’étaient pas de taille pour la JSDF qui était équipée d’armes à feu modernes.

Dans e film [Kagemusha] par le directeur Kurosawa, il y avait une scène macabre où la cavalerie du général Takeda avait affrontée les mousquetaires du général Tokugawa dans un champ de bataille.

(TF: la scène  en question, du film ‘Le Dernier Samourai’, pas le  même film, mais une autre adaptation)

La scène en face d’eux était juste comme dans le film, où de nombreux cadavres d’hommes et de chevaux jonchaient les pieds de la colline.

Cependant, l’ennemi avançait encore, déterminé à reconquérir cette colline.

Les JSDFs tenaient leur position  et défendaient la colline d’Arnus.

C’était parce que la Porte était le seul moyen par lequel leur monde avait accès à celui ci. Ils ne permettront pas que la Porte soit prise afin d’éviter que la tragédie de l’incident Ginza se reproduise.

Avec la volonté de reprendre d’un côté tandis que de  l’autre côté pour défendre leur monde, leur affrontement d’opinions causa la troisième bataille.

Peut-être qu’ils ont appris de leurs deux précédentes tentatives, ils ont fait un raid de nuit cette fois. Sans l’éclat de la lune, la vision serait obscurcie par la nuit. Les gens étaient enclins à être négligents et pris au dépourvu la nuit … C’était la façon de pensée dans ce monde, et l’idée n’était pas mauvaise.

Cependant, avec la fusée éclairante montrant chacun de leurs mouvements à l’ennemi, leur plan soigneusement établi s’était écroulé.

« Feu !!! »

 

Dans Tokyo et dans le reste du Japon, les magasins ouverts 24h/24 étaient normaux. Avec la nuit aussi brillante que le jour, le fracas des fusils et canons servirent de salutation de l’autre monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s