William L'épopée

Chapitre 5

Chapitre 5: Réflexions

Je me réveilla à l’aurore. Mon sommeil avait été profond. Je me retourna plusieurs fois dans le lit. Puis soudain je me rappela les événements de la vieille. Comment pouvais-je avoir aussi bien dormi avec tout ce j’avais traversé. Je veux dire, j’ai tué de nombreuses personnes, même compté mes victimes… Certes elles méritaient certainement de mourir, après tout elles avaient tuées de nombreux villageois. Mais ne pas avoir la conscience tourmentée par mes actes, était-ce normal? Même si rien que le fait de me rappeler des mes actions d’hier me donnait la nausée, je ne pense pas éprouver des regrets pour mes actes..

Je secoua la tête, j’avais besoin de me rafraîchir. D’éclaircir mes pensées embrouillées. Je quitta la chambre après avoir mis à mon côté une de mes épées. Et des serviettes en laine, enfin je pense que c’était des serviettes. Je n’étais pas un fou à sortir sans arme dans endroit plus ou moins inconnu, et cela sans parler de ma situation. Hier je m’étais laissé emporter par l’instant, mais en y repensant j’étais dans une position plutôt précaire. Je m’étais attiré l’intérêt et certainement les bonnes grâces d’un jeune Lord en l’aidant durant ce raid tout en démontrant mes capacités hors normes. Ouai, non j’ai la grosse tête je pense, c’était surtout mon équipement qui avait fait une telle différence entre mes opposants et moi. Sans mon armure je serais certainement mort une vingtaine de fois, si ce n’est pas plus… D’ailleurs elle avait à peine des éraflures… Et n’importe qui pouvait la porter! Enfin du moment que cette personne avait plus ou moins ma taille, vu que c’était sur mesure. Bref pas grand chose dont je pouvais me vanter de ce côté là.

Donc qu’est ce que j’avais pour me montrer indispensable ou du moins assez pour avoir une solide position dans ce nouveau monde. Bon déjà une relation qui commençait plutôt bien avec un pouvoir local. Ce jeune Lord est probablement un seigneur local important, qui sait peut être une sorte de Duc ou un Marquis, quelqu’un de puissant vu le nombre d’hommes qu’il semble diriger. J’avais vu peut être l’équivalent de plusieurs centaines d’hommes arriver en renforts après les événements. Une majorité de soldats comme des hoplites, quelques dizaines de cavaliers peut être, curieusement il ne me semblait pas avoir beaucoup d’archers. Sérieusement vu leurs moyens de défenses, une brigandine avec des plaques de métal si on enlevait les ‘hoplites’, une unité d’archers peut être assez dévastatrices. Manque d’intérêt, ou alors considéré inintéressant pour escorter?… Hum je m’égare…

Premièrement qu’est-ce que je connais des sciences du monde moderne? Le classique des sciences médicales, composition, fonctionnement, organisation du corps humain sont un bon exemple. Je suis presque sûr que malgré le fait de ne pas avoir une fac de médecine je dois être un des plus grands ‘médecins’ sur cette planète. Certes mes connaissances s’arrêtaient à la stérilisation, le savoir sur le corps humain, les vaccins?, et autres connaissances globales.. Ah et aussi comment effectuer des expérimentations scientifiques. Pour résumé un monticule de choses à classer et à me souvenir.

La poudre à canon, armes à feu et tout ça… Malheureusement je ne connais pas vraiment, j’ai une vague idée comme quoi la poudre canon est un mélange de trois éléments certainement mais mis lesquels? Ce n’est pas étonnant, vu que je me passionnais pour la version d’armures et d’épées du moyen-âge sans m’intéressé aux armes à feu de l’époque. Je commence un peu à regretter. Mais en y réfléchissant bien, pas trop non plus. Non vraiment, c’est une technologie qui peut tuer l’autre partie sans qu’il ait de moyen de se défendre. Je m’imagine facilement être une des premières victimes de mon ‘invention’…

De façon semblable pas mal des technologies de notre époque sont plus ou moins ‘magiques’ pour moi. Je ne me suis jamais posé la question de quelle façon l’électricité était produite, comment un moteur fonctionnait, etc… Ah j’ai des notions de physique et de chimie, comme tout le monde ayant suivi le programme de l’éducation. Après tout j’étais un bon élève même si j’étais plutôt passionné par l’histoire.

Ainsi naturellement pour moi, si vous me demandez comment construire un engin de siège, avec un peu de temps je pourrais vous refaire un schéma détaillé. Et cela de la petite baliste romaine au massif trébuchet. Pour ça je suis plutôt confiant. De façon semblable pour l’armement arbalète, arc long anglais, procédé de fabrication de plates, de cotte de maille. En y repensant je n’avais jamais réussi à intégrer le principe de l’arbalète à répétition, sérieusement comment ça fonctionne ce machin? Hum, arbalète je vais peut être évité s’ils ne connaissent, je ne voudrais pas me retrouver face à ça en combat. Ce genre d’arme peut percer mon armure et moi avec je pense. L’arc long anglais, j’aurai seulement des éraflures, peut être des creux. Une arme monstrueuse cet arc d’ailleurs, Azincourt vous connaissez? Ou comment décimer une charge de cavalerie en amure lourde, et transformer tous ces chevaliers en porc-épic… Ouai enfin je connais la petite ‘astuce’ pour renforcer l’acier et éviter cela.

Oh je crois avoir trouvé une bonne approche, bon c’est peut être un peu bizarre. Mais je me suis pas mal renseigné sur la façon de produire le fer, puis l’acier du moyen-âge jusqu’à l’époque industrielle. Très curieux, une curiosité un peu malsaine? Enfin résultat, j’étais plutôt confident dans le fait qu’avec du temps, de l’argent et une main-d’oeuvre correcte, je pourrais facilement produire un acier de qualité. Certes rien comme à notre époque, mais en tout cas d’un niveau capable de ridiculiser leurs armes en fer. En même temps je ne pense pas que ce soit difficile vu comment elles se brisaient sous mes coups, ou en percutant mon armure… En parlant d’amures mis à part les plates, je n’ai pas vu de cottes de maille sur eux, ils ne connaissent peut être pas?

Quand j’y pense il y a pas mal de possibilités à creuser. Je ne fais qu’effleurer la surface. D’après moi je devrais d’abord me concentrer pour répertorier toutes mes connaissances pouvant avoir un impact  sur la guerre. C’est certainement cela qui me fera me démarquer et m’assurer une position sûre. Après tout ce monde a l’air assez violent et peu sûr. Et malheureusement une bonne part de mon savoir tourner autour de cela je pense. Les notions modernes de droits, de libertés ne feraient que m’attirer les foudres de leur noblesse, cela était facile à deviner. De même que révolutionner leur façon de penser, je me ferais presser en bouillie, simple étranger que je suis… Presser? Oh ça me fait penser à la presser à imprimer, Guttenberg, une façon plus simple de propager le savoir et les idées. Il faut que je note ça dans un coin de ma tête. Rah tellement de choses quand on creuse un peu.

Pendant mes réflexions j’étais sortie de la maison, et m’étais dirigé vers la rivière pour m’y baigner et m’y laver. Sur la route je me suis arrêté pour répondre aux besoins de la nature. Arrivé à la rivière je me déshabilla et entra doucement dans l’eau… salement froide! Vous savez on n’y pense peut être pas, mais la chose que je regretterais certainement le plus de la Terre, serait tout simplement la bonne vieille salle de bain. Non sérieusement pour se soulager tranquillement, prendre une bonne douche chaude, ou un bain bouillant pour se détendre après une dure journée. Franchement en ce moment j’ai ressenti un douloureux manque. Et ça ne faisait même pas un jour! Hum, il y aurait peut être un moyen de reproduire ce luxe, après tout c’était une simple question de pression de l’eau. Après pour chauffer cet eau je vais devoir certainement me creuser un peu plus la tête. Mais pour avoir l’eau courante je voyais facilement comment faire. Je grava profondément ces idées dans mon cerveau, pour les mettre en oeuvre quand je m’installerais.

Ah mais après est-ce une bonne idée de propager autant mon savoir. Sans penser aux risques pour moi, est-ce une bonne idée pour une telle société. Cela pourrait mal finir pour eux comme pour moi. Un boom technologique sans que la pensée évolue peut mener au désastre facilement. Même si je ne sais pas du tout comment fonctionne leur société. Tout ce que je sais c’est qu’il existe une certaine noblesse, et certainement une paysannerie? Il faut que je me fasse expliquer le fonctionnement de leur société, et tout ce qui est du sens commun. C’était pour cela que j’avais choisi l’amnésie, ainsi je pouvais ‘sélectionner’ ce que je sais ‘encore’ et ce que je ne sais ‘plus’. Très pratique.

Je digresse beaucoup, ça ne me mène pas à grand chose. La question est donc qu’est-ce que je veux réellement faire dans ce nouveau monde? Un simple participant, c’est-à-dire certainement finir sous les ordre de ce jeune Lord, ou de son père. Ou alors devenir un acteur majeur qui pourra décider de sa propre destiné, mener ses propres choix et agir sous son environnement? Quand on y pense ma décision est vite faite. Mais comment?

Je revins sur la rive et me rhabilla, par ailleurs j’avais simplement mon gambison sur moi. Je remis à mon côté mon épée. J’avais emporté avec moi l’épée ‘du royaume de Jérusalem’. Elle était appelé ainsi car fabriquée de façon très courante durant les croisades si je me souviens bien. D’ailleurs il y a beaucoup de sortes d’épées assez typiques, notamment avec les ordres et royaumes qui s’y sont formés, les Templiers par exemple ont un grand succès parmi les passionnés d’après ce que j’ai vu. Arf je dérive encore, cela ne résout pas mon problème, en plus je ne suis plus seul maintenant avec ces deux jeunes orphelins…

Oh, une seconde! Un ordre! Pas un ordre religieux, je parle d’un ordre militaire. Autrement dit une organisation structurée, centrée sur la guerre mais pouvant toucher à de nombreux autres domaines. Hum, cela peut paraître un peu naïf mais un ordre avec sa tête des chevaliers formés et instruits avec pour socle les vertus des histoires de mon enfance. Je pense que cela ferait une base solide et parfaite pour propager ces valeurs en même temps que les savoirs. D’abord former, entraîner, éduquer, équiper les futurs jeunes qui suivront mon exemple. Puis après ce faire un nom, une légende sur le champ de bataille afin d’asseoir notre position et la renforcer. Je suis certain qu’ils doivent évaluer grandement la puissance militaire par ici. Il doit certainement avoir moyen de grimper dans la hiérarchie sociale ainsi. Rien que de repenser aux yeux du jeune Lord j’en suis persuadé. Et puis je me fais passer pour un jeune noble né bâtard, donc j’ai déjà un pied dans la noblesse au moins, même si une noblesse d’un lointain pays.

Après cela m’étonnerait que les dirigeants de ce pays me laissent tranquillement former un ordre militaire indépendant sans protester. Ils seraient totalement débiles… Et pour rester au pouvoir ils ne le sont certainement pas. Et je n’ai pas les moyens de le faire de toute façon. Il me faudra certainement des centaines et des centaines de pièces d’or pour former les bases de cet ordre, recruter, terrain, équipements, chevaux, structures, etc… Tout cela va certainement coûter beaucoup d’argent. Plus j’y pense plus je vois d’obstacles à ce projet. Après comme on dit Rome ne s’est pas construite en un jour. Je vais devoir procéder étape par étape. Le jeune Lord semble être un bonne personne, et il me doit la vie, donc ça serait un bon début de m’affilier à lui je pense. Non rien à voir avec le cheval d’hier…Hum, je manque d’informations pour me décider. Avec mon ‘exploit’ et mon ‘ascendance’ je ne devrais pas avoir de soucis à me faire engager dans leur armée, avec de la chance en tant qu’officier et former mes propres troupes, ainsi j’aurai des fonds potentiellement. Ah sans oublier la récompense dont me parlait ce jeune Lord, son père ne sera probablement pas pingre. Ouai je ne sais pas trop. Je pense que je suivrais le flot de la rivière en m’orientant au fur et à mesure. Ce ne sera pas simple, il y a aussi la politique dans cette affaire. Sérieusement se faire attaquer par un groupe de mercenaires camouflé en pillards, et soudainement un jeune noble amnésique en armure débarque et retourne la situation à lui seul… Personnellement je trouverais ce jeune noble suspect  si je n’étais pas sur place. Sans parler que l’attaque pue les magouilles politiques. Tentatives de mise à mal du pouvoir par une contrée étrangère? Mouvement de dissension interne?

Le jeune Lord ne doit pas avoir dormi de la nuit à réfléchir à la signification de cette attaque. D’ailleurs maintenant que j’y pense, qu’est-ce qu’il fait en pays étranger? Même si la frontière doit être proche c’est étrange non? Une rencontre diplomatique? Et un troisième parti se mêle à l’affaire? Il faudrait vraiment que je me renseigne sur la situation géopolitique. Je pense que je vais passer la matinée à poser des questions à Eanne… Son frère et elle sont la base de mon projet. Il va falloir que je structure ce futur ordre via des règles, une organisation, etc… Il va falloir aussi que j’organise une éducation militaire suitable, une éducation scolaire aussi, incluant les principes que je veux leur faire acquérir. En parlant d’éducation je ne connais pas l’écriture de ce pays. Vraiment trop de choses auxquelles réfléchir. Oye, je viens de réaliser un truc, comment cela se fait-il que je puisse comprendre et parler leur langue?! Certes je suis long à la détente, mais comment c’est possible?! J’ai beau me creuser la tête je n’arrive pas à expliquer la situation. Si je me rappelle bien hier, ils ne parlaient pas ma langue mais je les ai compris sans soucis. Et d’ailleurs je prononçais leur langue, pas ma langue natale. Je sens un mal de tête surgir…

Ouai, laissons tomber. Prenons ça comme un cadeau du ciel, car sérieusement cela aurait été un gros bordel si je ne comprenais pas un de leurs mots.. Donc j’en étais où déjà? Ah oui former les orphelins et apprendre leur écriture. Hum, je pense que je vais passer la journée à écrire mes idées pour cet ordre structure de l’organisation, règles, principes. Et puis aussi réfléchir à la façon d’entraîner mes futurs chevaliers, à commencer par Guro et Eanne. Page, écuyer et chevalier, oui un système de ‘rang’ de cette façon , classique. Le noyau de l’ordre. Puis à côté les simples soldats et officiers. Ainsi que les civils qui seront employés au support de section militaire de l’ordre et à son développement économique. Plus j’y pense plus ça prend forme. Je vais commencer petit. Je recruterais les jeunes orphelins que je croiserais, il y en aura certainement plus qu’assez, les orphelins seront très fréquents comme sur la Terre passée. Si je leur fournis un avenir et les sors de la misère, ils ne pourront qu’être heureux et surtout se dévouer à la formation de cet ordre. Sans oublier que je vais devoir montrer l’exemple à tous ces jeunes, et justement les aider du mieux que je peux à se faire un chemin dans la vie est un très bon exemple. Je ne pense pas qu’on me reprochera d’employer ces jeunes gens, même au contraire cela améliorera certainement l’ordre publique. Après tout il ne faut pas être un génie pour deviner que une partie de ces orphelins n’ont d’autres choix que de se soumettre aux gangs de voleurs qui doivent infester ce pays. Et pour finir ils ne doivent certainement pas avoir un profond attachement patriotique envers leur pays. Ils seront donc surtout fidèle à l’ordre.

Je crois que mon plan devient de plus en plus défini et plus j’y pense et plus il me semble idéal. Avec des subordonnés loyaux et exemplaires je pourrais m’assurer une base solide, et au bout de quelques temps je commencerais à me faire un place dans leur société. Ah bien sûr je me montrerais loyal envers ce pays si ces dirigeants le méritent. Et je suivrais ainsi les vertus du chevalier autant que possible. Il faut vraiment que je vive selon elles, afin d’en être le parfait exemple. Et puis sincèrement je pense que c’est seulement en m’imposant ces limites que je ne finirais pas en dégénéré assoiffé de sang et de violence. Car quoique je décide le seul moyen pour moi de me faire une place et ne pas finir en victime de manœuvre politique détestable est d’être un atout majeur dans leur armée, c’est en tout cas le seul que je vois. Ce qui est certes dangereux mais avec mes équipements je devrais y arriver facilement. Hier était le parfait aperçu de mes capacités. Tant que je ne suis pas restreint ou extrêmement malchanceux je suis pour ainsi dire ‘invincible’. Si je fais attention à mon endurance physique. Pour l’instant je n’ai en effet rien vu qui pourrait traverser mes défenses. Après je n’oserais pas tester de me prendre un tir de baliste ou catapulte ou autres engins de ce genre. Mon petit doigt me dit que j’y passerais, même si mon armure résiste, les dommages internes seraient certainement mortels.

J’arriva à la maison d’Eanne et Guro, Guro m’attendait sur le pas de la porte. Il avait l’air un peu inquiet, et fut rassuré en me voyant revenir. Je le salua:

« Bonjour Guro. »

« Bonjour Messire. » Répondit-il poliment.

« Je vais avoir besoin de ton aide pour revêtir mes équipements, ta sœur est levée? » Dis-je en lui souriant et entrant dans la demeure.

« D’accord. Oui ma sœur est levée depuis un moment, elle prépare le pain. »

« Parfait »

Je pris la direction de la chambre où était rangée mon armure. Guro me suivit. Avec son aide je la revêtis, je dus m’asseoir sur la chaise pour qu’il puisse finir de tout attacher, il était un peu trop petit. Mis à part quelques hésitations et erreurs de sa part que je corrigea, il s’en sortit plutôt bien. Je n’enfila pas ni mon heaume, ni mes gantelets mais les lui passa. Je laissa aussi mon bouclier, ma masse, mon épée à deux mains dans la pièce. C’était inutile que je me charge de trop. On redescendit vers la cuisine pour prendre le repas. Je salua Eanne et m’assit à la table. Elle était un peu nerveuse en me présentant la nourriture. Nourriture assez simple une miche de pain fraîchement cuite, du jambon fumé, un bol de bouillie d’avoine ou ce qui y ressemblait. Je la remercia et mangea le tout tranquillement. Même si c’était très loin des délices de la société moderne, ce repas simple était en quelque sorte agréable. Enfin j’aurai préféré un goût plus sucré plutôt que salé pour la bouillie d’avoine. Il faudrait du miel dedans peut être? Eanne sembla soulager que je mange sans protester, ou sans montrer une face déplaisante. Non vraiment je ne vais pas me plaindre de la nourriture, même si elle est aussi simple. C’est probablement le mieux que vous ayez. Je ne comprend pas pourquoi elle s’inquiète….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s